Produire moins de déchets

Halte aux sachets plastiques
Je suis d’exaspéré quand je vois la quantité de sachets plastiques qui jonchent nos rues. Il suffit de jeter un simple regard autour de nous et vous verrez non seulement des sacs plastiques noirs mais aussi les sachets de pure water qui donnent un décor désolant de notre environnement. En raison de leur faible poids et de leur petite taille, les sacs en plastique échappent souvent à la gestion des déchets et finissent par se retrouver devant nos maisons, dans nos caniveaux, dans nos places publiques, dans nos plages et en fin dans le milieu marin et dans nos rivières.
Nous pouvons tout à fait endiguer ce phénomène via l'usage de sacs réutilisables, de paniers comme il y a quelques années... Les années passées où nos parents étaient de vrais écolo ; Pour conditionner les produits utilisaient les feuilles des arbres tel que le bananier, le teck…. ou encore des feuilles des anciens documents comme les journaux, cahiers…

Eviter au maximum les produits jetables et les emballages
Les industriels veulent faire plus pratique, plus sexy au détriment des déchets dont le volume et le poids ne cessent de croître.
Les lingettes qui se démocratisent pour tous les usages en sont un exemple frappant.
Economisez souvent les emballages sources de déchets. Privilégier par exemple un sac de 2 kg de riz, plutôt que 4 boîtes de 500 g.
N'hésitez pas à vérifier le prix au kg ou au litre d'un produit sur l'étiquette placée sur le rayonnage : un nombre écrit en tout petit qui vous permet pourtant de comparer. En pérennisant vos produits, vous économisez de l'argent tout en diminuant vos déchets.
Penser à donner au lieu de jeter
De nombreux organismes se développent autour du don et de l'échange notamment grâce à Internet, il y en a peut être un près de chez vous...

Réparer ou faire réparer au lieu de jeter
Lorsque l'un de mes appareils ne fonctionne plus, vérifions s'il est réparable. Si la panne provient par exemple d'une petite pièce défectueuse, il suffit peut-être de la remplacer plutôt que de racheter un appareil tout neuf. Nous évitons ainsi les dépenses inutiles... et par la même occasion, la production de déchets.
Pour ce faire, il est préférable d'acheter des objets de bonne qualité : ils dureront plus longtemps.
Concernant les équipements électriques et électroniques, pour faire face à une éventuelle panne après expiration de la garantie, privilégier les appareils qui sont démontables (et donc plus facilement réparables). Vérifier que les pièces de rechange se trouvent sans difficulté et à moindres frais.
Pour le matériel informatique, choisir des modèles qui peuvent évoluer facilement pour en augmenter les performances (extension de mémoire, ajout de processeurs...), sans être obligé de les changer. A ce titre, évitons les produits qui favorisent l'obsolescence programmée.
Prendre soin de ses affaires et entretenir son matériel. C'est en effet le meilleur moyen de prévenir les pannes et de conserver ses affaires en bon état. Huiler son vélo, cirer régulièrement ses chaussures, nourrir ses meubles, regarder attentivement les consignes de lavage des vêtements... Autant de petits gestes qui éviteront que les objets ne se détériorent trop rapidement !Quand la machine à laver, l'aspirateur ou le grille-pain... tombent en panne, pas d'hésitation : faire marcher la garantie réparation. Si celle-ci n'est plus valable, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel compétent pour un diagnostic, un devis et le cas échéant une réparation. Malheureusement, trop souvent, ils proposent des réparations trop coûteuses qui sont alors dissuasives.
De même, quand la remise en état d'une paire de chaussures, d'un vêtement ou encore d'un sac demande une véritable expertise, nous pouvons nous adresser à un cordonnier, un couturier, un retoucheur : ils peuvent faire des miracles ! Et en même temps, cela favorise le développement des emplois de proximité.